Dans la démarche d’un designer, en général, il peut y avoir deux types d’enquêtes usagers.

La première au début de la démarche, pour connaitre la réalité des besoins, les attentes des clients et l’utilisation d’un produit ou d’un concept. Pour inventer un produit il faut en connaitre son usage, sa cible. Le designer peut anticiper, sentir et interpréter les usages théoriques mais rien de mieux qu’une enquête pour se baser sur des faits objectifs et réels. L’enquête usagers permet de prendre position sur certains sujets plus facilement, de hiérarchiser les attentes, des faires des choix marketing avec une plus petite marge d’erreur. Ainsi le produit trouvera plus aisément sa place sur le marché (et face à la concurrence) et les clients seront d’autant plus fidèles à votre marque. Le niveau de satisfaction du consommateur est  étroitement lié à la rentabilité.

Le second type d’enquêtes usagers peut intervenir vers la fin de la conception. Il peut s’agir de faire des tests utilisateurs avec des prototypes pour faire ressortir des fragilités ou des défauts du produit et ainsi les corriger et améliorer la version de commercialisation. Ou encore d’interroger les utilisateurs avec une enquête de satisfaction après la commercialisation pour imaginer une version 2 ou une montée en gamme. Dans ce cas l’enquête usagers n’est pas la seule possibilité, l’analyse peut être faite grâce aux avis clients, aux réclamations du SAV ou aux remontées des différents intervenants comme les distributeurs, les techniciens ou les commerciaux.