La réalisation de maquette peut intervenir à plusieurs étapes de la conception d’un produit.

Avant toutes choses, les maquettes permettent de passer de la 2D (croquis/ images 3D) à une forme volumique en 3 dimensions que vous pouvez toucher et manipuler. On ne passe plus par l’imaginaire pour interpréter des volumes représentés en 2 dimensions. Pour beaucoup de personnes, c’est uniquement avec cette étape que le produit devient plus concret.

Il est possible d’utiliser des maquettes « croquis » très simple dans la phase de recherche pour stimuler l’imagination ou pour avoir une première approche volumique.

La maquette de principe permet de vérifier le fonctionnement du produit ou d’une partie du produit. Les matériaux ne sont pas forcément les matériaux finaux, et l’esthétique de la maquette n’est pas l’objectif.

Par exemple, sur un boitier qui possède un système de fermeture, il est judicieux de réaliser une maquette en impression 3D du fermoir pour valider le bon fonctionnement, l’ergonomie, la taille, l’ajustement des pièces sur la 3D… S’il y a un doute sur la résistance du système de fermeture, une maquette peut être faite avec différents matériaux, différentes épaisseurs pour trouver le bon compromis entre résistances, poids et prix.

 

La maquette d’aspect quant à elle, reprend l’esthétique du produit final. Elle sert à valider l’apparence et l’ergonomie. Cette maquette se retrouve souvent dans les premières communications sur le projet comme les campagnes de crowdfunding, la présentation aux futurs clients via les réseaux sociaux, les premières brochures des commerciaux, la communication interne ou avec les sous-traitants…

Les images d’une maquette peuvent être ajoutées dans un dépôt de brevet ou de dessin et modèle.

La réalisation de maquettes, tout au long d’un projet, permet d’assurer la viabilité et la performance de celui-ci. C’est le moment de tester, de remettre en question, de valider, de rentabiliser et d’améliorer votre projet.